La leptospirose chez le chien

Votre vétérinaire vient de vous parler de la leptospirose ? Ce guide est là pour éclairer votre lanterne. Il détaille tout ce que vous devez savoir sur cette maladie qui peut toucher nos amis à quatre pattes : comment elle se transmet, quels en sont les symptômes, comment la diagnostiquer et surtout comment la traiter. Mais il ne s’arrête pas là ! Il aborde également des sujets essentiels tels que la prévention par le biais de mesures prophylactiques et de la vaccination. Enfin, il explique l’importance d’une couverture vaccinale complète pour offrir à votre chien une protection optimale contre cette affection grave.

Définition

La leptospirose est une maladie infectieuse qui touche plusieurs espèces animales, y compris les chiens. Elle est causée par des bactéries du genre Leptospira. Ces micro-organismes sont présents partout dans le monde et peuvent survivre longtemps dans un environnement humide et chaud. Les chiens peuvent être exposés à ces bactéries lorsqu’ils entrent en contact avec de l’eau ou du sol contaminés par l’urine d’animaux porteurs de la maladie. Il s’agit d’une affection grave qui peut avoir des conséquences importantes sur la santé de votre animal si elle n’est pas traitée rapidement.

Causes, mécanisme d’apparition et pathogénie de la leptospirose chez le chien

La leptospirose chez le chien est généralement causée par l’ingestion d’eau ou de terre contaminés par l’urine d’un animal infecté. Les bactéries Leptospira pénètrent dans le corps du chien à travers la peau abîmée ou les muqueuses, comme celles de la bouche, des yeux et du nez. Une fois dans le corps, elles se multiplient et se propagent via la circulation sanguine vers différents organes tels que les reins, le foie et même le système nerveux central. Là-bas, ces bactéries provoquent une inflammation qui peut entraîner des dommages importants si elle n’est pas traitée rapidement.

Symptômes de la leptospirose : comment la reconnaître ?

La leptospirose chez le chien se manifeste par divers symptômes qui peuvent varier en fonction de l’état général de l’animal et du type de bactérie Leptospira impliquée. Les premiers signes d’infection comprennent souvent une fièvre soudaine, des douleurs musculaires, une perte d’appétit et un abattement notable. Votre animal peut également présenter des vomissements ou une diarrhée. Au fur et à mesure que la maladie progresse, vous pouvez observer un jaunissement de la peau et des muqueuses (ictère), signe d’une atteinte hépatique, ainsi qu’une augmentation de la soif et de la production d’urines (polyurie-polydipsie) indiquant généralement une atteinte rénale. Dans les cas graves, votre chien peut avoir des difficultés respiratoires ou montrer des signes neurologiques comme la confusion ou les convulsions.

Diagnostic : combiner les indices

Le diagnostic de la leptospirose repose sur plusieurs éléments. L’observation des symptômes et l’historique d’exposition potentielle à la maladie sont les premières indications pour le vétérinaire. Un examen physique approfondi peut révéler certains signes cliniques tels que l’ictère, une augmentation de la soif ou de la production d’urines et des signes neurologiques.

Pour confirmer le diagnostic, il existe différents tests en laboratoire qui permettent de détecter soit les bactéries Leptospira dans l’organisme du chien, soit les anticorps produits par son système immunitaire en réponse à l’infection. Les analyses d’échantillons d’urine ou de sang sont couramment utilisées pour cela.

Il est important de noter que ces tests peuvent nécessiter plusieurs prélèvements à intervalles réguliers pour être fiables, car la présence des bactéries ou des anticorps varie au cours de la maladie. De plus, comme les symptômes peuvent rappeler d’autres affections, votre vétérinaire pourrait également effectuer d’autres tests pour exclure certaines pathologies avant de conclure définitivement à une leptospirose.

Traitement de la leptospirose : les antibiotiques sont efficaces

Le traitement de la leptospirose chez le chien vise à éliminer l’infection bactérienne et à gérer les symptômes associés. Il est généralement basé sur une combinaison d’antibiotiques, de soins de soutien et parfois d’hospitalisation.

Dès que le diagnostic de leptospirose est posé ou fortement suspecté, votre vétérinaire commencera probablement un traitement antibiotique pour aider à éliminer les bactéries Leptospira du corps de votre animal. Les antibiotiques couramment utilisés comprennent la doxycycline et la pénicilline. La durée du traitement varie en fonction de la gravité des symptômes mais elle est généralement d‘au moins deux semaines.

Ne pas oublier les soins de soutien. En plus des antibiotiques, il peut être nécessaire d’administrer des fluides par voie intraveineuse si votre chien présente des signes de déshydratation dus aux vomissements ou à la diarrhée. Ces fluides aident également à maintenir le bon fonctionnement des reins qui peuvent être affectés par l’infection. Si votre chien souffre d’une atteinte hépatique ou rénale grave due à la leptospirose, une hospitalisation peut être nécessaire pour fournir un soutien intensif et surveiller attentivement son état. Dans ces cas-là, le pronostic dépend largement du niveau de dommages causés aux organes avant le début du traitement.

Il faut savoir que même après avoir été traitées avec succès pour la leptospirose, certains chiens peuvent continuer à excréter les bactéries dans leur urine pendant plusieurs mois. Cela signifie qu’ils peuvent potentiellement contaminer d’autres animaux ou même des personnes. Il est donc recommandé de limiter leur contact avec l’eau stagnante et de nettoyer régulièrement leurs zones d’élimination pour réduire le risque de transmission.

Enfin, il est important que vous suiviez attentivement les instructions du vétérinaire concernant le traitement à administrer à votre chien, et que vous continuiez à lui donner tous les médicaments prescrits jusqu’à la fin du traitement, même si ses symptômes semblent s’améliorer. Arrêter prématurément le traitement pourrait permettre aux bactéries de se multiplier à nouveau et aggraver l’état de santé de votre animal.

Le suivi de l’animal peut inclure plusieurs visites chez le vétérinaire pour vérifier la réponse au traitement et ajuster les doses si nécessaire. Des analyses d’urine ou de sang peuvent également être nécessaires pour confirmer que l’infection a bien été éradiquée. Il faut noter que chaque cas est unique, c’est pourquoi il convient toujours d’avoir une discussion approfondie avec son vétérinaire sur les options thérapeutiques disponibles en fonction des besoins spécifiques de votre compagnon.

Prévention de la leptospirose : la vaccination en tête de file

La prévention de la leptospirose chez le chien repose principalement sur deux piliers : la vaccination et la prophylaxie environnementale. La vaccination est un moyen efficace pour protéger votre animal contre cette maladie. Il existe des vaccins qui couvrent plusieurs souches de Leptospira, les bactéries responsables de la leptospirose. Ces vaccins sont généralement administrés annuellement par votre vétérinaire.

La prohylaxie environnementale consiste à éviter que votre chien ne soit exposé aux sources potentielles d’infection, comme l’eau stagnante ou les zones où vivent des animaux sauvages susceptibles d’être porteurs de Leptospira. Empêchez votre chien de boire dans des flaques ou rivières et nettoyez régulièrement son espace extérieur pour réduire le risque d’exposition aux urines d’animaux infectés. Il est aussi recommandé de contrôler les populations de rongeurs autour du domicile, comme les rats et ragondins, car ces derniers peuvent être vecteurs du Leptospira.

Enfin, une bonne hygiène personnelle après avoir touché un animal peut également aider à prévenir une éventuelle transmission à l’homme car nous sommes également sensibles à cette maladie : il s’agit d’une zoonose.

La leptospirose canine : Goodflair finance vos vaccins

Chez Goodflair, nous mettons tout en œuvre pour offrir à votre chien une protection complète. Notre forfait Prévention prend en charge les frais liés aux vaccins nécessaires pour prévenir les maladies infectieuses graves, dont la leptospirose. Nous couvrons aussi les frais en cas de contractons d’une maladie infectieuse, dans le cadre de la garantie Maladie. Alors profitez-en ! En revanche, un éventuel cas de leptospirose ne sera pas pris si votre chien n’est pas à jour dans ses vaccinations.

Il est donc essentiel de veiller à ce que votre animal soit régulièrement vacciné et suivi par un professionnel de santé vétérinaire. Ainsi vous maximisez sa protection et optimisez les avantages offerts par votre contrat d’assurance chez Goodflair.

Pour plus d’informations détaillées sur nos garanties et exclusions spécifiques, nous vous invitons à consulter la liste exhaustive disponible sur notre site internet.

La médaille connectée Goodflair

En plus d’offrir un niveau de garantie très rassurant et des tarifs compétitifs, Goodflair propose à tous ses adhérents de petits extras qui rendent notre service-client unique. Car chez Goodlfair, nous croyons fermement qu’une assurance santé pour chiens doit être bien plus que de simples échanges financiers. Parmi ces services haut de gamme que nous proposons, il y a la médaille connectée, offerte à tous nos adhérents (une médaille par animal assuré). Il suffit d’activer cette médaille en scannant simplement un QR Code, puis de l’accrocher au collier de votre chien : si jamais vous perdez ou égarez votre chien, toute personne le retrouvant n’a qu’à scanner ce QR Code pour entrer en contact avec vous et ainsi vous aider à retrouver votre compagnon rapidement.

Mais ce n’est pas tout : lorsque la perte d’un chien assuré chez Goodflair est signalée, nous pouvons vous aider dans vos recherches en activant notre large réseau de membres Goodflair ou encore en facilitant le contact avec les professionnels et administrations locales les mieux placés pour vous aider dans votre région.

Découvrez Goodflair

Jusqu’à 3000 € / an
Jusqu’à 100 % de frais remboursés
0€ de franchise, 0€ de frais

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

Santé du chien, nos autres articles :