Fente palatine chez le chien : mieux la connaître pour mieux y faire face

Face à l’annonce d’une maladie chez notre fidèle compagnon, nous pouvons nous sentir désemparés. Ce guide a pour vocation de vous accompagner face à une telle épreuve, en vous apportant des informations claires et précises sur la fente palatine chez le chien. Il est conçu pour vous aider à comprendre ce qu’est cette affection, comment elle se manifeste, et comment elle est diagnostiquée et traitée. Ainsi équipé de ces connaissances, vous serez mieux préparé à soutenir votre animal dans son parcours de soins.

Définition : la fente palatine

La fente palatine est une malformation congénitale qui affecte le palais de votre chien, laissant un espace ouvert entre les cavités nasales et buccales. Cette anomalie peut être présente à la naissance ou se développer peu après. Elle peut toucher tout ou partie du palais, selon sa gravité. C’est une maladie qui nécessite l’attention d’un vétérinaire car elle peut causer des problèmes respiratoires et alimentaires chez votre animal de compagnie.

Mécanisme d’apparition de la fente palatine chez le chien

La fente palatine chez le chien est majoritairement d’origine génétique. Elle résulte d’un développement anormal du palais durant la gestation, lorsque les deux moitiés de ce dernier ne fusionnent pas correctement. Cette malformation peut aussi être induite par des facteurs environnementaux tels que l’exposition à certaines substances chimiques ou médicaments pendant la grossesse de la mère. La race du chien peut également influencer l’apparition de cette condition : certaines races comme le Bulldog anglais et le Bouledogue français sont plus susceptibles d’être touchées en raison de leur morphologie et de leur héritage génétique.

Symptômes

Les symptômes de la fente palatine chez le chien peuvent varier en fonction de l’ampleur et de la position de la malformation. Un des premiers signes est souvent une difficulté à s’alimenter, notamment pour les chiots qui peuvent avoir du mal à téter. Il peut également y avoir un écoulement nasal inhabituel ou chronique, parfois accompagné d’éternuements fréquents. Dans certains cas, on observe aussi une toux persistante ou des infections respiratoires récurrentes dues au passage d’aliments ou de liquides dans les voies nasales lors de l’ingestion. Enfin, un retard de croissance peut être noté chez les chiots atteints car ils peinent à se nourrir correctement.

Diagnostic

Le diagnostic de la fente palatine chez le chien se fait principalement par un examen clinique. Le vétérinaire procède à une inspection visuelle de la bouche de l’animal pour repérer toute anomalie au niveau du palais. Cet examen peut être complété par des radiographies ou une endoscopie pour visualiser plus précisément l’étendue et la localisation de la malformation. Parfois, si les symptômes sont discrets et que la fente est petite, elle peut passer inaperçue lors des premiers mois de vie du chiot. Dans ce cas, c’est souvent lorsque surviennent des complications comme des infections respiratoires répétées que le diagnostic est posé. Une fois cette maladie identifiée, il convient d’évaluer son impact sur la santé globale du chien avant d’envisager les options thérapeutiques appropriées.

Traitement : chirurgical principalement

La prise en charge de la fente palatine chez le chien repose principalement sur une intervention chirurgicale. Le but est de fermer l’ouverture entre les cavités nasales et buccales pour permettre à votre animal de compagnie d’avoir une vie plus confortable. Cette opération est généralement réalisée lorsque le chiot a atteint un certain âge et un poids suffisant, souvent autour des 3 à 4 mois.

L’intervention consiste à rapprocher les bords de la fente et à les suturer ensemble pour créer un palais fonctionnel. Dans certains cas, si la fente est très large ou si elle se situe vers l’arrière du palais où il y a moins de tissu disponible, il peut être nécessaire d’utiliser des techniques spécifiques comme des greffes cutanées ou l’utilisation d’un lambeau local pour réussir la fermeture. Après l’intervention, votre vétérinaire vous donnera des instructions précises concernant les soins post-opératoires. Il faudra notamment surveiller attentivement votre animal pendant plusieurs jours pour s’assurer qu’il ne présente pas de complications telles que des infections ou une déhiscence (réouverture) de la plaie d’opération.

Le régime alimentaire sera également modifié temporairement : on recommandera souvent une nourriture liquide ou semi-liquide pendant quelques semaines après l’intervention afin d’éviter toute pression excessive sur le site opéré lors de la mastication.

Dans certains cas, malgré tous ces efforts, il arrive que toutes les tentatives chirurgicales échouent et qu’une réparation complète soit impossible. Si cela se produit, il existe des alternatives pour aider votre chien à vivre avec sa condition. Par exemple, l’utilisation d’une prothèse palatine peut être envisagée. C’est une sorte de plaque qui est insérée dans la bouche de votre animal et qui agit comme un faux palais, empêchant les aliments et les liquides de passer dans le nez.

Enfin, il faut savoir que même si la chirurgie est réussie, certains chiens peuvent continuer à présenter des problèmes respiratoires ou alimentaires en raison de la malformation initiale du palais. Dans ce cas, un suivi régulier par le vétérinaire sera nécessaire afin d’adapter au mieux les soins à apporter à votre compagnon.

Prévention de la fente palatine chez le chien

La prévention de la fente palatine chez le chien repose essentiellement sur une sélection rigoureuse des reproducteurs. Si un chien a déjà eu des chiots atteints, il est recommandé de ne pas le faire reproduire à nouveau pour éviter la transmission du défaut génétique. Il est également conseillé d’éviter l’accouplement entre deux chiens issus de lignées prédisposées à cette malformation.

Pour les femelles en gestation, une attention particulière doit être portée à leur environnement et à leur alimentation. Une exposition aux toxines ou certains médicaments durant la grossesse peut augmenter le risque d’apparition de fentes palatines chez les chiots.

Enfin, si vous adoptez un chiot issu d’une race susceptible de développer cette anomalie, n’hésitez pas à demander au vendeur s’il a effectué des contrôles appropriés sur les chiots avant la vente. Cela peut inclure un examen buccal approfondi réalisé par un vétérinaire pour détecter toute malformation potentielle.

Rappelez-vous que même avec toutes ces mesures préventives, il n’est pas toujours possible d’éviter l’apparition d’une fente palatine. Dans certains cas, une prise en charge rapide et adaptée permettra à votre compagnon canin de vivre confortablement malgré sa malformation initiale. Dans d’autres, les conséquences peuvent être plus lourdes.

Prise en charge de la fente palatine par une mutuelle

La fente palatine est une affection congénitale, c’est-à-dire présente dès la naissance de l’animal. Chez Goodflair, nous prenons en charge un large éventail d’affections et de traitements pour votre compagnon à quatre pattes. Cependant, il est important de noter que les maladies ou anomalies d’origine héréditaire ou congénitale ne sont pas couvertes par nos contrats d’assurance. Cela inclut des affections comme la fente palatine.

Il faut également souligner que toute intervention chirurgicale liée à ces conditions n’est pas prise en charge par notre assurance. Ainsi, si votre chien a besoin d’une opération pour corriger une fente palatine, les frais associés ne seront pas remboursés par Goodflair.

Ceci dit, chez Goodflair nous offrons une gamme complète de services et garanties qui peuvent aider à soutenir la santé globale et le bien-être de votre animal. De la prévention aux soins spécialisés en passant par des actes médicaux courants et spécifiques – nous sommes là pour vous accompagner dans toutes les étapes du parcours santé de votre chien.

Une assurance sans engagement

Bien avant que la loi Hamon n’impose aux acteurs du marché de l’assurance pour chiens une certaine réglementation, Goodflair avait déjà pris les devants en vous offrant un haut degré d’autonomie dans la gestion de votre contrat. En effet, avec Goodflair, votre engagement se limite à une seule année glissante à partir de la date de souscription. Une fois cette période écoulée, il vous est possible d’annuler votre contrat facilement et à tout moment : quelques clics sur votre espace membre suffisent. Fini les renouvellements automatiques tous les douze mois, les délais préalables et l’envoi obligatoire de lettres recommandées avec accusé réception qui étaient monnaie courante dans le secteur des assurances. Avec Goodflair, souplesse et transparence ont toujours été au rendez-vous.

Découvrez Goodflair

Jusqu’à 3000 € / an
Jusqu’à 100 % de frais remboursés
0€ de franchise, 0€ de frais

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

Santé du chien, nos autres articles :