Maladie parodontale chez le chien

Dans les lignes qui suivent, découvrez comment l’intervention du vétérinaire est déterminante dans le traitement de la maladie parodontale chez le chien. Entre soins professionnels et mesures d’hygiène à domicile, votre rôle en tant que maître est lui aussi essentiel pour préserver la santé bucco-dentaire de votre compagnon. Vous apprendrez également comment Goodflair vous accompagne dans cette démarche grâce auà son forfait Prévention.

Définition

La maladie parodontale chez le chien est une affection bucco-dentaire fréquente qui affecte les structures de soutien des dents, comme la gencive et l’os alvéolaire. Elle débute souvent par une gingivite (inflammation des gencives) due à l’accumulation de plaque dentaire. Si elle n’est pas traitée, cette inflammation peut évoluer vers un stade plus avancé appelé parodontite où les tissus et l’os entourant la dent sont eux aussi touchés.

Mécanisme d’apparition

La maladie parodontale chez le chien commence souvent avec l’accumulation de plaque dentaire sur les dents. Cette plaque est une combinaison de bactéries, de salive et de résidus alimentaires, qui se durcit pour former du tartre si elle n’est pas éliminée régulièrement. Ainsi, la gencive entourant la dent peut s’inflammer et causer une gingivite. Si cette inflammation persiste sans traitement approprié, elle peut progresser vers une parodontite où non seulement les gencives sont touchées mais aussi l’os alvéolaire soutenant la dent. C’est donc un processus évolutif qui nécessite une attention constante si l’on prévenir son apparition ou sa progression.

Symptômes

Les signes de la maladie parodontale chez le chien peuvent être discrets. Plusieurs symptômes doivent néanmoins vous alerter : une mauvaise haleine persistante est souvent le premier indice. Le compagnon peut aussi présenter des gencives rouges et enflées, voire saignant au toucher ou lors de la mastication. Il se pourrait que vous remarquiez un changement dans son comportement alimentaire, comme une difficulté à mâcher, en particulier les aliments durs. Enfin, si votre boule de poils perd ses dents sans raison apparente, cela pourrait indiquer un stade avancé de cette affection bucco-dentaire.

Diagnostic

Pour diagnostiquer la maladie parodontale chez le chien, votre vétérinaire procédera à un examen clinique approfondi de la bouche de votre compagnon. Il recherchera des signes tels que rougeur ou inflammation des gencives, présence de tartre sur les dents et mauvaise haleine. Si nécessaire, il pourra aussi effectuer une radiographie dentaire afin de visualiser l’état des structures osseuses entourant les dents, non visibles à l’œil nu.

Dans certains cas, un détartrage sous anesthésie générale peut être recommandé pour évaluer plus précisément l’étendue du problème, car il retire le tarte qui interfère avec une bonne visualisation des structures dentaires et parodontales. N’oubliez pas que seul un professionnel est capable d’établir un diagnostic avec certitude : si vous suspectez une affection bucco-dentaire chez votre boule de poils, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec lui.

Traitement

L’importance du vétérinaire

Le traitement de la maladie parodontale chez le chien est une démarche essentielle pour préserver sa santé bucco-dentaire long terme. Il combine des soins professionnels, comme le détartrage et éventuellement la chirurgie, avec des mesures à prendre à domicile pour maintenir l’hygiène dentaire de votre compagnon. L’intervention du vétérinaire reste parfois indispensable dans cette lutte contre les affections buccales afin d’établir un plan de traitement adapté et efficace, ou de traiter des affections à des stades avancés. Avec Goodflair, vous bénéficiez d’un soutien précieux dans ce processus grâce au forfait Prévention, dont nous parlerons plus loin.

Le rôle du détartrage dans le traitement de la maladie parodontale canine

Le détartrage est une étape incontournable pour traiter la maladie parodontale chez le chien. Effectué sous anesthésie générale, il permet d’éliminer plaque dentaire et tartre même dans les zones difficilement accessibles de la bouche de votre compagnon.

Ensuite, un traitement médical peut être prescrit en fonction des besoins spécifiques identifiés lors de l’examen clinique : anti-inflammatoires pour réduire l’inflammation des gencives, antibiotiques si une infection bactérienne est présente… Ces soins professionnels sont essentiels mais doivent impérativement être complétés par une bonne hygiène bucco-dentaire à domicile, pour assurer un résultat durable et efficace.

L’option chirurgicale pour le traitement avancé de la maladie parodontale canine

La chirurgie parodontale est envisagée lorsque la maladie a atteint un stade avancé, où les tissus de soutien des dents sont gravement endommagés. Cette intervention permet de nettoyer en profondeur les poches parodontales et d’éliminer le tartre sous-gingival inaccessible lors du détartrage classique. Elle peut aussi être nécessaire pour réparer ou régénérer l’os alvéolaire perdu. Une évaluation minutieuse par votre vétérinaire sera indispensable pour déterminer si cette option est requise dans votre cas précis.

Les bonnes pratiques d’hygiène bucco-dentaire à domicile

Après le détartrage ou la chirurgie, l’hygiène bucco-dentaire de votre boule de poils à domicile est essentielle pour éviter une récidive. Brossez régulièrement les dents de votre chien avec un dentifrice adapté et proposez-lui des jouets à mâcher qui favorisent le nettoyage mécanique des dents. Veillez aussi à lui choisir une alimentation de qualité, pauvre en glucides.

Le vétérinaire joue un rôle clé dans ce suivi en proposant des contrôles réguliers pour vérifier l’état bucco-dentaire du compagnon et ajuster le traitement si nécessaire. N’hésitez pas à lui demander conseil sur les meilleures pratiques d’hygiène dentaire selon la race, l’âge ou les spécificités de votre chien.

Prévention

Pour prévenir la maladie parodontale chez le chien, plusieurs mesures peuvent être prises. L’hygiène bucco-dentaire est au cœur de cette démarche : un brossage régulier des dents du compagnon avec un dentifrice adapté et l’utilisation de jouets à mâcher favorisant le nettoyage mécanique sont essentiels. Des aliments spécialement conçus pour maintenir une bonne santé dentaire peuvent également être envisagés.

Il ne faut pas négliger les visites régulières chez le vétérinaire, qui permettent non seulement de surveiller l’état bucco-dentaire du chien mais aussi d’éduquer sur les bonnes pratiques en matière d’hygiène buccale. Enfin, n’oubliez pas que chaque boule de poils est unique : ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas convenir à l’autre. Votre vétérinaire saura vous conseiller au mieux selon la race, l’âge ou encore les spécificités alimentaires de votre compagnon.

Prise en charge des frais vétérinaires par Goodflair en cas de maladie parodontale

La maladie parodontale chez le chien est une affection courante qui peut entraîner des conséquences graves pour la santé de votre boule de poils. La bonne nouvelle, c’est que Goodflair est là pour vous aider à gérer ces problèmes de santé. Face à une maladie comme celle-ci, les frais vétérinaires peuvent rapidement s’accumuler. Les consultations généralistes ou spécialisées, les examens complémentaires tels que les analyses en laboratoire et même certaines interventions chirurgicales sont souvent nécessaires, tout comme les médicaments. Heureusement, tous ces actes sont pris en charge par Goodflair dans l’ensemble de ses formules Accident + Maladie.

Les soins dentaires font également partie des services couverts par Goodflair de façon préventive, via le forfait Prévention. Cette enveloppe annuelle de 30 à 200€, proposée en complément des garanties Accident et Maladie, permet de financer les visites de santé annuelles, les détartrages de convenance, les produits de soins buccaux ou encore les compléments alimentaires.

Notez toutefois que certains actes ne sont pas couverts, ou le sont uniquement sous certaines conditions précises. Par exemple, les prothèses dentaires ne sont pas couvertes, ni ne le sont les maladies survenant pendant la période de carence de votre contrat, ou ayant été contractées avant la souscription. Pour plus de détails sur ces exceptions, consultez la liste des exclusions de garanties sur le site de Goodflair.

La flexibilité des contrats d’assurance chez Goodflair

Avant même que la loi Hamon n’impose une certaine flexibilité dans le domaine des assurances pour chiens, nous avions déjà pris les devants en proposant un contrat facilement gérable. Avec Goodflair, votre engagement dure uniquement une année à partir de votre date de souscription. Une fois cette période passée, vous êtes libre de mettre fin à votre contrat quand bon vous semble, et cela très simplement : quelques clics sur votre espace membre suffisent.

Oubliez donc l’ancien système où il fallait envoyer des lettres recommandées avec accusé de réception pour résilier son contrat, ou encore celui qui renouvelait automatiquement chaque année vos engagements, rendant la vie de votre contrat assez stressante ! Goodflair a toujours voulu offrir transparence et souplesse à ses membres.

Découvrez Goodflair

Jusqu’à 3000 € / an
Jusqu’à 100 % de frais remboursés
0€ de franchise, 0€ de frais

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

Santé du chien, nos autres articles :