Mon chien a une tique : voici ce qu’il faut faire

Mon chien a une tique : voici ce qu'il faut faire

Votre chien revient de promenade et vous remarquez une petite masse suspecte sur sa peau ? Il pourrait s’agir d’une tique. Ces parasites peuvent présenter des risques pour la santé de votre compagnon, notamment en transmettant la maladie de Lyme. Mais pas de panique ! Nous allons vous guider à travers les étapes essentielles pour identifier ces parasites, extraire en toute sécurité une tique chez le chien et assurer un suivi efficace afin d’éviter toute nouvelle infestation.

Identification et compréhension de la tique chez le chien

Les tiques sont des parasites externes qui se nourrissent du sang de leurs hôtes. Chez le chien, elles sont reconnaissables à leur corps rond et bombé qui grossit significativement en se gonflant de sang après la piqûre. Elles se fixent par exemple sur la tête, les oreilles et dans le creux inguinal ou axillaire.

Après des promenades dans des zones à risque comme les bois ou les hautes herbes, inspectez le pelage de votre compagnon à la recherche de tiques. Si vous trouvez une tique, agissez rapidement pour réduire le risque de maladies telles que la maladie de Lyme. Soyez vigilant si vous remarquez une masse fermement attachée à la peau de votre compagnon, cela pourrait être une tique.

Méthodes sécurisées d’extraction d’une tique

Pour retirer une tique de manière sécurisée chez le chien, suivez ces étapes essentielles : utilisez une pince à tiques spécialement conçue à cet effet ou des pinces fines. Approchez la pince au plus près de la peau du chien et saisissez fermement la tête de la tique sans comprimer son corps. Tirez doucement mais fermement dans un mouvement continu et droit afin d’éviter que des parties du parasite ne restent fichées dans la peau. Il existe aussi des crochets à tique, qui permettent de les retirer en un mouvement circulaire.

A lire aussi :  Après la mort de son chien, que faire de sa dépouille ?

Après l’extraction, désinfectez soigneusement la zone avec un antiseptique adapté aux animaux pour prévenir toute infection. Il est déconseillé d’utiliser de l’huile ou d’autres substances prétendument efficaces pour faire « sortir » la tique, car elles pourraient inciter le parasite à régurgiter des agents pathogènes dans le sang du chien.

Maintenez toujours l’environnement de votre compagnon propre et inspectez régulièrement son pelage après les promenades en extérieur afin de détecter rapidement toute nouvelle infestation de tiques.

Suivi et prévention après l’extraction d’une tique

Après avoir retiré une tique de votre chien, surveillez attentivement la zone concernée pour détecter tout signe d’infection ou d’irritation. Appliquez un antiseptique adapté aux animaux sur le site de morsure. Soyez vigilant aux rougeurs, gonflements ou écoulements suspects, signes possibles d’une infection.

Pour prévenir toute nouvelle infestation, envisagez des traitements préventifs comme les colliers anti-tiques, les pipettes cutanées ou les sprays, recommandés par votre vétérinaire. Assurez-vous également que l’environnement du chien reste propre et débarrassé des zones propices à la présence de tiques.

Si vous observez un comportement inhabituel chez votre compagnon après l’extraction d’une tique, consultez rapidement un vétérinaire. Un suivi régulier contribue à la santé et au bien-être de votre animal. Partagez aussi vos expériences avec d’autres propriétaires d’animaux pour lutter plus efficacement contre ces parasites.

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

L'actu des chiens, nos autres articles :