Les 5 erreurs les plus communes que font les propriétaires de chiot

Les cinq erreurs les plus communes que font les propriétaires de chiot

L’arrivée d’un chiot à la maison est une expérience joyeuse, mais elle s’accompagne de nouvelles responsabilités pour les maîtres. Même les propriétaires les mieux intentionnés peuvent commettre des erreurs qui peuvent nuire au développement et à la santé de leur jeune compagnon. Des actions apparemment anodines, comme lui donner des restes de table ou ne pas être suffisamment préparé pour son arrivée, peuvent avoir des conséquences inattendues. C’est pourquoi il est essentiel de se renseigner sur les erreurs courantes des jeunes propriétaires de chien pour améliorer notre relation avec nos adorables boules de poils.

Erreur n°1 : nourrir son chiot avec des restes de table

Donner des restes de table à votre chiot peut sembler un geste affectueux, mais cette pratique comporte certains risques, surtout s’ils sont distribués à table. Les aliments destinés aux humains peuvent déséquilibrer l’alimentation du chien, entraînant des carences nutritionnelles ou un surpoids. Certains ingrédients courants dans notre cuisine sont toxiques pour les chiots. Éviter cette habitude aide à préserver la santé de votre chiot, mais aussi et surtout à ne pas l’habituer à quémander lors de vos repas.

Erreur n°2 : manquer de préparation à l’arrivée d’un chiot à la maison

Accueillir un chiot à la maison est une aventure excitante, mais il est essentiel de se préparer pour son arrivée. Préparez minutieusement son espace de vie. Choisissez pour le couchage un lieu calme, spécifiquement une pièce peu fréquentée par les membres de la maison. Vérifiez que cet endroit ne contient aucun objet dangereux ou toxique, comme des produits de nettoyage ou des petites pièces détachables qu’il pourrait avaler. Pensez aussi à réunir tout le foyer avant l’arrivée du chiot, et à définir des règles communes qui seront respectées par tous.

A lire aussi :  Ne prenez pas ces 6 races de chien si vous ne pouvez pas les promener plus d'une heure par jour

Erreur n°3 : ne pas établir de routine de propreté

Lorsque vous accueillez un chiot chez vous, il s’avère nécessaire d’établir une routine de propreté dès le début et d’enseigner les bonnes habitudes d’élimination à votre jeune poilu. Il faut enseigner à votre chiot où et quand il doit se soulager, ce qui permet d’éviter de nombreux accidents domestiques. Cela renforce aussi les bonnes habitudes hygiéniques du chien, contribuant à son bien-être général et à celui de votre foyer.

Erreur n°4 : surveiller excessivement le chiot

Dans leur enthousiasme à bien faire, certains propriétaires de chiot peuvent tomber dans le piège d’une surveillance excessive. Cette hyper-vigilance, souvent motivée par la peur des accidents ou des dangers potentiels, peut se manifester en tout lieu et à tout moment, et créer un lien néfaste d’hyper-attachement du chien vers son maître, voire de réactions de possessivité mal placées. Une surveillance constante peut entraver le développement du chiot en limitant ses opportunités d’exploration et d’apprentissage autonome.

Erreur n°5 : ne pas instaurer de routine vétérinaire

Négliger d’instaurer une routine vétérinaire dès les premiers mois peut compromettre la santé du chiot. Des visites régulières chez le vétérinaire sont essentielles pour un suivi efficace de l’état général du chiot. Ces rendez-vous permettent de prévenir les maladies, de recevoir conseils et informations pertinents, et de garantir un développement sain à votre compagnon. Ignorer cette étape expose inutilement le chiot à des risques évitables.

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

L'actu des chiens, nos autres articles :