Allergies, maladies infectieuses, zoonoses : voici les 3 grands risques liés aux puces chez le chat

Allergies, maladies infectieuses, zoonoses : voici les 3 grands risques liés aux puces chez le chat

Votre chat se gratte-t-il frénétiquement, provoquant en vous une pointe d’inquiétude ? Sachez que ce comportement pourrait être le signe d’une allergie sévère déclenchée par la salive des puces. Mais les risques ne s’arrêtent pas là : ces parasites peuvent également transmettre à votre compagnon félin des maladies infectieuses silencieuses ou même propager des zoonoses, qui sont un danger pour l’homme. Pour découvrir comment protéger efficacement votre chat et toute votre famille des 3 grandes menaces liées aux puces, poursuivez votre lecture.

Menace n°1 : les allergies provoquées par les puces

Imaginez votre chat se grattant frénétiquement, une scène familière pour de nombreux propriétaires. Les puces sont souvent responsables de ce prurit, et peuvent déclencher chez le chat une allergie sévère à leur salive. On nomme cette réaction allergique dermatite par allergie aux piqûres de puces, ou DAPP. La présence d’une seule puce peut suffire à provoquer cette affection inflammatoire inconfortable, entraînant un léchage excessif et l’apparition de lésions cutanées sur le dos et ailleurs. Il est donc essentiel d’adopter des mesures préventives efficaces contre les puces pour protéger nos amis félins : cela passe par un nettoyage soigné de son logement, et par des traitements anti-puces réguliers chez les animaux à risque.

Menace n°2: les maladies infectieuses transmises par les puces

Votre chat peut silencieusement véhiculer des maladies infectieuses, transmises par les puces. En piquant votre chat, ces parasites sont susceptibles de lui transmettre divers agents pathogènes. Citons la bartonellose, connue sous le nom de la « maladie des griffes du chat », qui est en général bénigne chez le félin, mais peut présenter un risque pour l’homme. L’hémobartonellose quant à elle, peut se traduire par une anémie sévère, liée à l’attaque des globules rouges par un agent infectieux. Protéger votre chat contre les puces est donc essentiel, non seulement pour son confort dermatologique, mais aussi pour sa santé générale… et la vôtre !

A lire aussi :  3 types d'os crus que votre chat peut manger sans danger

Menace n°3 : les zoonoses, un danger sous-estimé

Votre chat, en se promenant tranquillement chez vous, pourrait involontairement héberger des agents zoonotiques, c’est à dire des germes et parasites transmissibles à l’homme et capable de déclencher chez nous (ou nos enfants), des maladies plus ou moins graves. Les puces, petits parasites nichés dans le pelage de nos compagnons félins, peuvent transmettre des maladies graves telles que la bartonellose, ou maladie des griffes du chat, qui concerne particulièrement nos jeunes enfants. Alors attention ! Et n’oublions pas tout simplement que la pulicose, ou infestation par les puces, est une maladie qui peut concerner l’homme : un passage de parasites du chat vers son maître est possible en cas d’infestation sévère. Lutter contre les puces est donc essentiel, non seulement pour le confort de votre chat, mais aussi pour la protection de toute la famille : parlez-en à votre vétérinaire.

Erwan Spengler avatar Erwan Spengler

Erwan est vétérinaire et Responsable Santé Animale chez Goodflair. Grâce à ses multiples expériences en cliniques et Centres Hospitaliers Vétérinaires, il vous prodigue ses conseils afin que vous puissiez offrir les meilleures conditions de vie possibles à vos compagnons.

Ces contenus pourraient aussi vous intéresser :

L'actu des chats, nos autres articles :